Pseudo-science, médecine conventionnelle :

« J’ai un mec dans ma famille, il te touche avec une feuille de bananier et tu n’as plus mal au foie« . « Le frère du fils de mon père il arrive à te faire oublier ta douleur d’une brûlure avec un aimant« .

Combien de foi(e)s avons-nous entendu ce genre de discours ? Pour ma part, ça m’arrive chaque semaine, au moins. Borné, j’essaye d’expliquer que c’est de la pseudoscience, que c’est un effet placebo, que ça marche qu’à ceux qui veulent bien y croire.
Oui, mais si ça marche, est-ce que ce n’est pas que c’est vrai ? Et si on ne pouvait pas tout expliquer par la science ?

Plongeons ensemble dans le merveilleux monde des pseudosciences et de la médecine non conventionnelle, là où le magnétiseur peut utiliser ses énergies pour te guérir (top garanti 100 % scientifique, 80 % mauvaise foi, vous serez prévenus !)

Pseudosciences et médecine non conventionnelle : de quoi parle-t-on ?

Pseudo-sciences

Souvent, on parle de pseudoscience de manière assez péjorative. Ça désigne une connaissance, ou une discipline qui est présentée sous des apparences scientifiques ou qui est « faussement attribuée à la science », mais qui n’en a ni la démarche ni la reconnaissance (Wikipédia). En gros, ça reprend les codes de la science et tente de les appliquer (en vain). Ces disciplines ne respectent pas les codes de la méthode scientifique (en gros, la manière de prouver que quelque chose est vrai par la science). En réalité, la pseudoscience s’oppose à la science, elle n’en a de proche que le mot. D’autres mots s’en rapprochent : la parascience, ou la ne-science par exemple.

Médecine non conventionnelle

Les médecines non conventionnelles (ou médecines alternatives/parallèles) sont des pratiques dont l’efficacité n’a pas été testée, inférieure à l’effet d’un placebo, ou insuffisamment démontrée. On l’oppose à la médecine basée sur les faits. Juste pour le fun, en voilà quelques-unes :

  • L’ostéopathie (oui)
  • L’aromathérapie
  • L’homéopathie
  • La sophrologie
  • L’acupuncture

Alors, là je sais que vous allez me dire « gueux gueux gueux moi ma maman elle a utilisé l’acupuncture lors de sa grossesse et ça a très bien marché, t’es un vilain scientifique« .

Image associée

Alors oui, ma maman aussi elle a utilisé l’acupuncture pendant sa grossesse (j’étais là je m’en souviens hyper bien), eh oui aussi, ça a marché. Pourquoi ça a marché alors ? Deux choses : soit ça marche pour tout le monde, dans ce cas-là on peut placer ça dans la catégorie science, soit on à un joli effet placebo.

L’effet placebo

Aaaaah moi j’adore le placébo ( Résultat de recherche d'images pour "placebo" ). C’est un terme qu’on entend hyper souvent en ce moment, utilisé à tort et à travers. Perso je me le suis pendant très longtemps représenté comme une petite pilule rose avec des pouvoirs magiques.

Mais alors, c’est quoi ? Ben en fait c’est très simple et super intéressant. Un placebo c’est un procédé thérapeutique qui n’a pas d’efficacité spécifique, mais qui agit sur toi par des mécanismes psychologiques et physiologiques (coucou l’homéopathie <3). Concrètement, on te fait boire un sirop qui va guérir tes chagrins de cœur, t’y crois super fort et PUTAIN ÇA MARCHE. Bah ouais, ça marche. C’est hyper utilisé, notamment en médecine. Mon grand-père, on lui filait des placebos quand il avait Alzeihmer. Et tu sais quoi ? Il y avait des progrès !

En gros, tu triques ton cerveau et ton corps pour qu’il agisse tout seul. Et ce peut-importe le moyen. Peu importe comment on te le déclenche. Tu vois où je veux en venir.

La réfutabilité

Alors ça aussi, c’est super important. Introduite par Karl Popper (Karlito), c’est un concept de base de la science, qui explique qu’une affirmation est dite réfutable s’il est possible de mener une expérience qui, si elle était positive, entrerait en contradiction avec cette affirmation.

Mais attend, si ça marche, c’est que c’est vrai, non ?

Hein ? Alors, oui, mais non. Enfin si. Mais pas vraiment.

Bon nombre de pseudoscience et médecines conventionnelles s’appuient grandement sur l’effet placebo. Parfois même sans le savoir. Mise en contexte :

  • Tu as été chez un magnétiseur pour une douleur à l’estomac, et il t’a guéri.
  • Tu prends des remèdes homéopathiques pour lutter contre tes insomnies, et ça marche.
  • Tu vas chez un chiropraticien, et tu te sens en pleine forme quand tu ressors.
  • Tu lis l’horoscope, et BINGO ce que madame Irma t’a dit arrive.
  • Un mec te masse le pouce pour t’empêcher de faire des cauchemars et tu rêves de tulipes la nuit d’après.

Le point commun ici ? Des charlatans Praticiens alternatifs (360) qui utilisent l’effet placébo. Si tu veux garder tes économies, voilà l’astuce : en fait, c’est toi qui fais TOUT le boulot. Tous ces changements viennent de TON corps/cerveau. La seule chose qui change c’est la manière d’y arriver.

MAIS, et c’est un grand, mais, du coup, ça marche. Et si ça marche, si tu arrives à te guérir de cette manière… ben c’est tant mieux, non ?

Pseudosciences = croyance ?

C’est une question que je me pose souvent, du coup. On vit dans un monde où les croyances régissent notre vie. Religions. Pseudo-sciences. Personnes. On croit en tout un tas de choses, et ce qui nous définit, ce qui fait ce que nous sommes. Ce n’est pas une mauvaise chose de croire, au contraire, c’est extrêmement positif. D’où l’intérêt pour certains de croire en les pseudosciences. De croire qu’un magnétiseur manipule vraiment tes énergies. De croire qu’il y a un point dans les pieds ou dans les mains pour chaque organe.

J’ai envie de te dire, du moment que ça marche, Ben c’est cool. En revanche, j’aimerais te mettre en garde sur un truc dont j’ai été témoin plusieurs fois.

Met toi en danger avec les médecines alternatives, mais ne met pas en danger tes proches.

Si tu es convaincu qui tu peux te nourri uniquement de particules de lumières (oui ça existe) ou que tu peux guérir d’un cancer en regardant les premiers rayons du soleil, c’est cool. Mais certaines choses ne peuvent pas être guéries par un placebo. Quand ça devient sérieux, je te conseille vivement de te rediriger vers la médecine actuelle, qui elle fonctionne, que tu y crois où non.

Si souvent ce sont des pratiques inoffensives, certaines n’en restent pas moins dangereuses. Par exemple, France Culture à faire un recueil qui explique pourquoi il faut vraiment faire attention avec l’homéopathie. Déclenchement de troubles, aggravation de maladies et autres joyeusetés. Si t’es curieux, il y a un rapport super complet qui te convaincra. Alors bon, si certaines ne sont pas dramatiquement dangereuses voir « fonctionnelles » mieux vaut toujours un second avis. Dans le doute. Pour ne pas mourir, quoi.

Comment créer une pseudoscience qui marche ?

Créons une pseudoscience ensemble, grâce à plusieurs étapes toutes bêtes :

  • Donner une bonne définition avec plein de mots compliqués, qui à l’air scientifique. Utilisez le suffixe -lotie, ça fait scientifique (je dis trop scientifique) :
    • La cervisiologie utilise les mécanismes de fermentations provoqués lors de la création de l’élément primaire pour générer un mécanisme de défense immuno-oncologique.
  • Pratiquez votre science. Ça demande beaucoup d’effort pour être crédible. Ajoutez des faux témoignages, dévoilez votre vision du monde, comment le lobby des médecins à voulu descendre votre découverte incroyable pour faire de l’argent. Utilisez de statistiques, ça fait sérieux les chiffres.
    • « Depuis que je me soigne à la cervisiologie, je me sens beaucoup plus en forme. Mon énergie matinale a presque doublé ».
    • « J’ai eu une période très difficile dans ma vie, j’allais mourir. Les médecins n’ont placé aucun espoir en moi. La seule chose qui m’a permis de survivre, c’est la cervisiologie. »
    • « 92,3 % des adeptes de la cervisiologies déclarent se sentir en meilleure forme, et vivre avec plus d’enthousiasme le monde qui les entourent « 
  • « Dites n’importe quoi, mais avec assurance : on vous croira » – Joseph Klatzmann –
  • Soyez super vague. Plus vous serez larges, plus vous toucherez de monde. Merci l’effet barnum.
  • Ajoutez-vous un titre d’expert. Si ceux comme « Dr » ou « Pr » sont protégés, vous pouvez utiliser par exemple le terme de chercheur qui ne l’est pas. Soyez un « expert » dans votre domaine.
  • Affiliez-vous à l’université. Vous trouverez bien un ou deux profs capables de vous suivre dans votre délire.
  • Enfin, racontez votre histoire. Comment vous en êtes arrivé ici ? Depuis combien d’années vous sentez les bien fait de cette recette miracle qui vous vous appliquiez à vous même.

 

Et voilà, on a une belle pseudoscience !

Liste non exhaustive des pseudosciences et médecines non conventionnelles

  • L’astrologie : aucune base rationnelle, preuve scientifique, difficilement réfutable parce que « tu sais pas toi », elle constitue une des pseudosciences les plus connues.
  • L’horoscope : bon OK celui-là c’est facile, ça s’appuie sur l’effet barnum (une vague description qui s’applique forcément à ta personnalité). C’est du grand génie parce qu’il y en a plein dans les journaux. Dans le même genre, la numérologie marche bien aussi.
  • La sophrologie : c’est l’étude de la conscience individuelle qui vise à tenir compte de l’histoire de chacun. C’est une forme d’hypnose. Mais non reconnue. Nul.
  • L’ostéopathie/chiropraxie : Alors OUIIII je te vois venir. MOIIIII mon ostéo il est BIEEEEN. Halte-là :
    • Il n’existe qu’une seule étude validée qui parle d’ostéopathie. Ouche.
    • Ils utilisent des techniques enseignées par des kinés. Mais il y a quelques années ce n’était pas le cas.
    • Il peut y avoir des complications dues aux manipulations rachidiennes.
    • MAIIIIIIIS : Depuis maintenant quelques années, c’est encadré par l’état. Et la chiropraxie et ostéopathie se sont spécialisées dans des sous-disciplines de la kinésithérapie. DOOOONC : pseudoscience, pas pseudoscience ?
    • Le seul souci, c’est l’absence de preuves scientifiques, et de possibilité de réfutabilité.
    • En somme, ce n’est pas VRAIMENT une pseudoscience.
  • Les magnétiseurs : des mecs qui utilisent leurs mains pour faire passer des champs magnétiques. MAGNÉTIQUES. Alors du coup, vu qu’on maîtrise totalement les champs magnétiques (en tout cas la connaissance de ceux-ci), des gentilles gens se sont essayés au magnétisme avec des instruments de mesure. Et attention, surprise : aucun champ magnétique. Alors, mauvaise définition ou charlatanisme ?
  • La psychanalyse : EH OUI. Freud, tout ça, ça te parle non ? Bon, ça, c’est toujours un débat, et on ne sait pas trop. Beaucoup de scientifiques reprochent à la psychanalyse des hypothèses non vérifiables empiriquement, ou d’utiliser des concepts trop anciens. À toi de faire tes recherches.

Le mot de la fin

Le principe MAJEUR de la science, c’est qu’il faut être curieux. Et tout remettre en question. Je t’invite à considérer tout ce que je t’ai dit qui t’a paru absurde ou faux, à vérifier, faire plein de recherches dessus, et devenir un expert là dedans. Comme ça, tu deviendras un scientifique, et s’il y a un truc que j’aime bien dire c’est le suivant :

The good thing about science is its true, whether you believe in it or not.

Voilà. Sur ce, je vais aller me nourrit de particules de lumières.

Annexes

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Pseudo-science
  2. http://www.nhmrc.gov.au/guidelines-publications/cam02
  3. https://opinionator.blogs.nytimes.com/2013/10/10/the-dangers-of-pseudoscience/
  4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
  5. https://sciencepop.fr/2017/11/28/le-magnetisme-les-magnetiseurs-et-la-science/
  6. http://athena.unige.ch/athena/bouveresse/bouveresse_penser.html
  7. https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/05/25/sante-magazine-un-site-emblematique-de-la-mal-information-sur-la-sante_5304505_4355770.html
  8. http://www.cndp.fr/entrepot/themadoc/probabilites/reperes/causalite-et-correlation.html

Laisser un commentaire